La musique en Argentine

La musique en Argentine

La musique et la danse sont présentes à chaque moment de la journée en Argentine, ils garantissent la cohésion de la société, tout en établissant une identité nationale. La musique existe en Argentine en tant que musique folklorique traditionnelle depuis le plus longtemps. Cette musique a influencé d’autres styles propres à la culture argentine et permis l’émergence d’autres styles typiques.

C’est dans la région du Rio de la Plata, à Buenos Aires et dans ses alentours que le tango, a été développé, fort influencé par la danse traditionnelle le murga en y mélangeant des influences européennes. Le tango demande que vous vous laissiez bercer par votre partenaire, mais c’est une musique qui inclut beaucoup d’improvisation.

Le bandonéon, instrument plus petit que l’accordéon, est le principal instrument utilisé pour jouer le tango. Les plus célèbres interprètes du tango sont le chanteur Carlos Gardel et le bandonéoniste-compositeur Astor Piazolla. La chacareca est une forme de musique et de danse traditionnelle, dont le nom fait référence aux travailleurs des fermes. Cette musique est devenue célèbre au vingtième siècle à Buenos Aires, surtout pendant les années 70. On la danse dans les bals populaires ou Peñas, tout le monde se met en ligne, hommes et femmes se positionnent l’un en face de l’autre. On la joue avec une guitare, un violon et un tambour.

La cumbia vient avant tout de Colombie, elle mélange percussions et vents. La Cumbia Villera est la version argentine de cette musique, qui s’est développée pendant les années 90. On y raconte souvent des histoires sombres impliquant la drogue ou des vols avec dérision sur un rythme tropical. La Candombe est une danse d’esclaves africains qui se joue au moyen de trois tambours. Elle est très populaires dans la région du Rio de la plata, où les gens l’utilisent pour communiquer et s’exprimer. La Chamame est une danse et une musique traditionnelle de la région de El Littoral mais qui mélange des influences allemandes, autrichiennes ou polonaises à des rythmes africains ou sud-américains.

Le Cuarteto est très célèbre dans la région de Cordoba, il mélange des sonorités d’origine espagnole ou italienne au moyen d’un ensemble composé d’un accordéon, d’un piano et de violons, tout en se rapprochant du merengue pour sa rythmique. Le rock en Argentine enfin est appelé « rock nacional », il a commencé à exister à partir des années 50 et est fort influencé par la chanson sud-américaine.