Sierra de Córdoba

Sierra de Córdoba

Région très touristique pour sa chaîne de montagnes, Sierra de Córdoba est situé au nord-ouest de la province de Córdoba et dans le sud-ouest de la province de San Luis. Le sommet le plus haut est le Champaqui qui monte à 2 884 m et se situe à l’est de Villa Dolores. La région été, au 19ème siècle, un refuge pour les familles riches voulant fuir la tuberculose qui infestait les villes.

Des établissements hôteliers en ont profité notamment dans les villes La Falda, Alta et Jésus Maria. Par la suite le réseau de chemin de fer c’est développé ainsi que toute la province. Le beau temps permet aux nombreux touristes de profiter des activités.

Les Sierras de Córdoba sont formées au Paléozoïque inférieur qui on été fortement endommagé au fil des années. L’ouest de la région est quand à elle plus basse niveau topographie. Les montagnes entre paléozoïque et Mésozoïque forment la frontière entre l’océan Pacifique et le Gondwana. Suite aux activités volcaniques suivis par de fortes neiges, des grottes se sont formées avec une rivière souterraine nommée la Cumbrecita. En termes de climat on ressent une humidité subtropicale avec des étés chauds et humides et des hivers frais et secs.

Le nord-est des Sierras de Córdoba est constitué de marais autour du plus grand lac salé de l’Argentine, la Mar Chiquita. Le sud-est est constitué du bassin de la Plata et du fleuve rio Tercero ainsi que le Quinto lors des saisons plus humides. Le centre alimente les bassins et notamment ceux de la rivière Conlara.

Chez les locaux, chaque village organise son festival et les vacanciers doivent rapporter des alfarojes (patisseries) aux familles. Córdoba est une région calme. On y trouve des monuments historiques, plus particulièrement des églises. Alta Gracia est connu pour avoir été la ville du jeune Ernesto Guevara. Sa maison est maintenant devenue un musée.